Deutsch     Francais     Norsk     English     Nederlands  
 

hpi - HEALING THERAPY

 

ISABELLE BRANDENBURG


 

Journal d'un ´REVEIL du COMA


Ici, j'écris une histoire d'un patient comateux, vue par les yeux d'un thérapeute et raconté par le thérapeute. Tout ce qui est écrit ici est vrai?

 

J'ai écrit quelques mots de ceux qui ne penvent pas parler.

 

Journal d'un réveil de la voix interne d'un thérapeute patient en état comateux.


l'influence de toucher
l'influence de la nature
l'influence de la confiance
l'influence de ne pas pouvoir suivre le temps
l'influence des espérences


Jour 1
Où était le début? Au dîner avec cette femme où nous parlions de ses problèmes de famille et comment elle pouvait les résoudre et où nous parlions de son idée d'avoir un accident en face de l'hôpital de l'université où elle passait chaque jour en bicyclette? Elle raconte qu'on la portera dans l'hôpital, presque morte et comment je viendrais chez elle pour la guérir, mais elle me dit, que je ne sais pas encore assez. Je dois développer une autre thérapie.

Je ne pouvais plus supporter la dysharmonie dans ma famille. J'aime mes parents et j'aime ma sœur et je ne supporte pas, qu'ils font des problèmes. J'ai bien réfléchi sur tout et un accident avec ma bicyclette est la seule chose que je peux m'imaginer. La thérapeute que j'ai rencontré une fois pour un dîner, m'a dit de ne pas le faire juste avant qu'elle partr, mais je n'ai pas trouvé une meilleure solution. Alors, maintenant je suis ici dans le lit et je suis consciente que j'ai choisi cette solution, même que, dans ce temps là, je ne savais pas comment sortir de cette situation et j'espère que la thérapeute aura un bon thérapie pour moi quand elle viendra. JE VEUX VIVRE EN HARMONIE!


Jour 2
Où était le début? Au garage de l'Italien qui n'était pas là? J'y rencontrais un homme très aimable qui n'avait pas seulement des problèmes avec sa voiture. Je voyais qu'il était très fâché et je le lui racontais en silence en espérant qu'il l'entendrait dans sa conscience pour pouvoir laisser sortir cettr colère noire.

Je ne pouvais plus supporter le stress dans ma famille. Nous avions été séparés et j'étais furieux contre moi-même de n'avoir pu obtenir notre relation heureuse entre nous. J'étais au garage à cause de ma voiture, il n'y avait personne mais j'y ai rencontré une femme qui m'a parlé gentillement. Maintenant je suis ici, dans ce lit et je ne peux pas me mouvoir.


Jour 3
Où était le début? Est-ce le travail énergetique que j'ai appris en Allemagne? Ça a fait que je communique d'une autre façon avec des gens!

Je ne me supportais plus et maintenant, je suis ici dans le lit et je ne peux plus bouger.


Jour 4
Où était le début? L'éducation "h n c" m'engagait avec mon intuition et maintenant, je sais ce dont le patient a besoin.

Je ne pouvait plus supporter mon thérapeute et j'avais peur et j'était curieux en même temps de connaître le nouveau. La première rencontre fut bien. Elle est très différente des autres et très prudente. Ça m'a fait du bien car je ne me sens pas bien et j'ai peur de mourir.


Jour 5
Où était le début? Est-ce que c'était le €1,- job que je devais faire pour l'Agence Nationale pour l'emploi? Je voulais travailler avec des autistes, mais ils n'avaient pas trouvé ce travail pour moi et au lieu de cela, l'après-midi, j'ai obtenu ce travail temporaire avec des patients en état comateux.

J'étais en très mauvaise forme quand la nouvelle thérapeute est venue. Je suis ici depuis de nombreuses années. Jusqu'à maintenant personne a réussi à me faire du bien. Ils allongent mes bras, ils me tournent un petit peu et, si j'ai de la chance, ils allongent aussi mes jambes, mais elles ne peuvent plus être allongées bien car je suis prèsque toujours au lit.


Jour 6
Je crois, que je connais cette personne. Je ne peux pas me rappeler où nous nous sommes rencontrés. J'aimerais aider cette personne à être sur ses pieds de nouveau, mais je n'ai aucune idée ce qu'il faut pour ça. Alors, je commence à refléchir.

Oh, cette énergie je ne connais pas encore? Elle a un bon lumière? Je me demande comment elle m'aidera.


Jour 7
Je crois que cette personne ne veut pas être traitée. Ça veut dire, qu'elle ne veut pas le traitement qu'elle a eu jusqu'à maintenant. J'ai l'ìdée que cette personne veut aller joindre Dieu. C'est la raison pour laquelle j'utilise du travail énergétique pour la guider.

J'aimerais rester ici pour ma fille, mais je n'en peux plus. Toutes ces années sans mouvements physiques à rester dans le lit m'ont pris l'énergie de vivre.


Jour 8
Je trouve que cette personne est beaucoup plus vivante que après les histoires de mon collègue. Je vois une personne très attentive qui a beaucoup de problèmes à cause d'une trachéostome mal placée.

Cette nouvelle thérapeute est une aventure. Elle veut changer ma situation. Je n'ai pas eu l'impression que les autres thérapeutes le voulaient. Cette nouvelle personne me traite comme une personne avec laquelle on peut parler. C'est quelque chose que j'aime bien et j'essaye de lui répondre, mais je n'y arrive pas.


Jour 9
Je sens que je dois être très prudente avec cette personne car son corps physique est très surcharger. J'ai l'idée que c'est un miracle que ce corps fonctionne toujours la manière comme il le fait.

Cette petite thérapeute a beaucoup d'énergie. Chaque fois quand elle vient, je suis heureux. Je sens mon corps physique plus qu'avant et j'espère que ça restera. Je pense à elle assez souvent et en le faisant, je me sens mieux.


Jour 10
Quand j'étais petite, je faisais tout très vite, maintenant, je suis lente. J'avais mes principes et ils m'ont causé des problèmes quand je les ai suivi comme adulte. Ce n'était pas bien pour moi et maintenant il y a des collègues que veulent, que des accords qui se faisait autrefois et que je sais ne sont pas juste, même si je ne peux pas dire pourquoi, veulent que ces accords soient suivis.

Cette thérapeute fait quelque chose de différent avec moi. Elle touche ma tête très prudemment là, où l'os du crâne n'est plus là car ce n'était pas remis et c'est la raison pour laquelle je ne peux pas parler. J'avais trés peur pour chaque contact de mon crâne car ça me faisait tellement de mal, mais son contact était si prudent, qu'il ne faisait pas mal.
Elle mettait sa main à l'endroit où il manque l'os et c'était un contact agréable. Ça ne faisait pas mal! Je sentais que ce contact reliait cette partie avec le reste de mon crâne et la peur disparaisait. Personne ne m'avait touchè de cette façon avant. C'était une des raisons qui faisait que ma situation n'avait pas pu changer. J'ai besoin de ce contact plein d'amour pour sentir et pour pouvoir être dans le PRÈSENT.
Depuis l'accident je suis dans le passé et je n'ai pas de relation avec le temps. Le jour et la nuit n'ont pas de début ni fin. Je ne sais pas ce qu'elle fait avec moi mais je sens que mon système total se redirige et je suis toujours heureux quand je la vois. Mon système a tellement changé que tout est différent.


Jour 11
Aussi actif comme j'étais enfant, aussi lente je suis maintenant. Je peux te traiter deux fois par semaine pendant une demi heure. Mais je vois, que tu as besoin de beaucoup plus que ça! Tu es ici, mais il semble que personne ne te voit. Moi aussi, je ne prends pas assez de temps pour toi. Je te donne un traitement juste pendant une demi heure.

Hé toi, nouvelle thérapeute, je suis très heureux de te revoir. Tu est une de ces perspmmes qui ont le cœur un petit peu ouvert et tu ne me bouges pas comme un sac de pommes de terres mais comme une personne qui ressent avec qui on peut parler.


Jour 12
Je dois mettre des vêtements spéciaux car tu as cette bactérie très aggressive. Je me demande comment c'est quand tout le monde te touche qu'avec des gants en plastique. Ça doit être horrible.

Ha, cette nouvelle thérapeute est là de nouveau. Elle est encore très incertaine, mais je l'adore, car elle suit une autre technique que les autres. Elle a commencé tout de suite à sentir ce dont je pouvais avoir besoin et elle regarde si je suis bien positionné. Souvent ce n'est pas le cas et elle essaye de mieux me placer dans le lit.


Day 13
Ha, tu n'as pas de tracheostome! Tu semble grand et fort et tu est attachant à cause de tes yeax billants et de l'énergie que tu as. Je suis heureuse de te rencontrer. Je commence le traitement.

Hallo, nouvelle thérapeute. Comment tu brilles! Je connais cette énergie de quelque part.


Jour 14
Tu m'envoyes d'abord à la salle de bains pour me laver les mains quand je viens chez toi. Je me demande pourquoi, mais je fais comme tu me dis pour que tu sous tranquille. Je sens que tu es plein de peur et que tu ne sais pas t'aimer. En donnant des présants tu montres ton amour. J'étais pareille et je le suis toujours un petit peu. J'accepte tes présents, car je ne veux pas te blesser, mais avec un peu de réticence.

J'ai tellement peur de cette nouvelle thérapeute. J'avais déjà beaucoup de thérapeutes et à cause de ça j'ai beaucoup d'expériences qui ne sont pas toutes agréables. Les expériences pas attractives sont rester dans ma mémoire et j'espère que cette thérapiste est bien car je n'en peux plus.


Jour 15
Ça pue ici dans la chanbre. J'ouvre la fenètre et ensuite je te regarde. Tu es dans le lit et ta position est horrble. Il n'est pas facile de t'aider à avoir une bonne position dans le lit. Ça prend beaucoup de temps du traitement que je n'aime pas, car je veux te donner un traitement guérissant, mais si tu n'es pas bien positionné dans le lit, le traitement ne aura pas autant d'effect que si tu l'étais. Dans cette maison les thérapeutes doivent aussi positionner les patients et ça prend beaucoup de temps. Une bonne position au lit aide à la guérison.

Ha, enfin quelqu'un qui ouvre la fenêtre pour que l'air frais peut entrer. Je suis toujours dans le lit mais il serait beaucoup mieux si je ne l'étais pas et si on me bougeait. Cette petite thérapeute n'a pas encore compris ça et elle essaye de me mouvoir le peu possible! J'espère qu'elle changera d'idée bientôt!


Jour 16
"Hai, oh, tu n'es pas bien! Tu transpires! Je regarderai ce que je peux faire", je dit et je me rapproche et je mets un main sur ta poitrine. Je sens que la vie dans ta poitrine se normalise et ensuite je fais ce que je pense ce dont tu as besoin. J'allonge tes bras et je te demande si tu peux bouger ton bras en bougeant ou allongeant. Oui, tu peux! C'est un mouvement très faible, mais je peux le sentir alors on peut l'utiliser pour communiquer avec toi. Je ne fais rien avec cette connaissance....

Je me sens tellement malade. Il y avait de nouveau de l'eau dans mon trachée et ça a provoqué une pneumonie. On me donne un antibiotique avec lequel je suis très faible. Mon corps physique peut encore mais il n'y a plus beaucoup de reserve. J'AI BESOIN DE MOUVEMENTS !


Jour 20
Il est prequ'une année maintenant que je t'ai fait ces traitements. Au début je ne savais pas ce que je sais maintenant. J'étais très heureuse quand je sentais que tu pouvais bouger avec moi. Tu étais très attentif et focalisé pendant que tu bougeait avec moi.

Enfin elle me bouge! Je suis heureux qu'elle comprenne maintenant que j'ai besoin de mouvements pour pouvoir me bouger! J'ai l'idée que je peux me bouger maintenant, mais je dois me concentrer très activement. J'en suis ravi que je peux me mouvoir mais je sens que j'ai toujours besoin de beaucoup d'aide mais JE PEUX ME BOUGER !


Jour 25
Je ne sais pas ce que je peux faire avec toi. J'ai fait quelques listes avec des mots et je me fais guider pour trouver ce que je dois faire et comment le faire. Aujourd'hui ce sont les medicaments qu'on te donne, qui doivent être neutralisés. Je ne peux pas les supprimer, mais je peux te donner un traitement qui neutralise l'effect des médicaments. Tu me faisait comprendre que tu n'as pas besoin d'analgésique et qu'ils te rendent malade.

Je me sens très malade aujourd'hui. On ne me donne rien à manger ou à boire, mais on me donne des médicaments dont je n'ai pas du tout besoin. Depuis que tu m'as dit que mon rire est comme si je pleurais et que si je pleure et on pense que j'ai mal quand je ri, j'essaye de ne plus rire. Tu me donnes un traitement et je sens qu'il me va mieux.

Je demandais l'infirmière pourquoi on te donne des analgésiques. Ils étaient prescrit au début de ton état comateux, il y des années, parce que tu criais beaucoup. Et personne n'a changé cette liste des médicaments depuis.


Jour 28
Tu es dans le lit et je devrais te bouger. Je sens que tu ne le veux pas et j'essaye de t'aider en utiliser le healing touch de te sentir un petit peu mieux et je me sens coupable de ne pas t'avoir bougé.

Je ne peux plus. Des mouvement étaient nécessaire au début mais on ne m'a pas aidé à les faire. Être assis dans une chaise est aussi immobile comme être couché au lit.


Jour 30
"Qu'est-qu'il y a passé avec toi? Tu es sans energie de vie!" Malheureusement tu ne peux pas encore me répondre. Alors je dois utiliser mes listes. Quelque chose avec eau. Dents? Nn. Sonde? Non. Bain? OUI! Oh, bain, on t'a donné un bain? Ce n'est pas encore sur ma liste. Aha, l'eau était trop chaude. C'est neutralisé pendant le traitement.

Je suis à bout de forces à cause du bain qu'on m'a donné hier. C'était une action bien voulue, mais l'eau était beaucoup trop chaude. Ça faisait très mal et depuis je me sens comme si je ne suis presque pas dans mon corps physique. Je suis heureux que tu fais ce que tu fais et que je reviens plus dans mon corps physique grâce à ça.

Quelqu'un vient avec les médicaments et me raconte, que le patient va très bien. Il avait eu un bain hier et il était tellement "bien détendu" après. On n'a pas la conscience qui ce bain était un traumatisme pour le patient puisque l'eau était beaucoup trop chaude.


Jour 35
J'arrive pendant qu'on te soigne. On brosse tes dents pendant que tu es couché au lit. Je me demande pourquoi, mais je n'ose pas le demander. Tu as des problèmes pour avaler et en étant couché c'est beaucoup plus difficile d'avaler qu'en étant assis.

Je suis heureux que ma bouche est soignée maintenant. Je ne peux pas avaler normalement. Le mucus remonte dans ma bouche. Je n'ai pas d'excercice. J'obtiens rarement quelque chose à manger et si, on ne me donne pas assez de temps d'avaler alors ça va dans le trachée. Les poumons s'infectent et on me donne un antibiotique au lieu de quelque chose à manger. L'eau du nettoiage des dents est encore pire. C'est tellement liquide que ça entre très facile dans le trachée. Je veux avoir de la nourriture à manger ce que je peux avaler et qui a un bon goût.


Jour 40
Aujourd'hui je me sens bien. Le temps est superbe et tu es assis dans la chaise. Ça veut dire que tu es hors du lit pour un moment. C'est bien que je sois ici maintenant. Après un traitement court, tu me fais clairement savoir que tu veux sortir. Je te prends avec la chaise et je te conduis dans le jardin. Là je te mets au soleil.

Le temps a été beau les dernières semaines et je veux sentir le soleil. Tu fais de ton mieux, mais JE VEUX SORTIR ! Ça prend assez longtemps avant que tu comprennes et que tu me conduises à grande vitesse dehors. Je ne peux pas suivre cette vitesse et je suis heureux que tu me mettes au soleil où je peux jouir de la chaleur.
Puis la chaleur devient trop forte. Heureusement tu sembles de le sentir et tu me demandes si je veux être promené et je répond OUI en fermant ma bouche, parce que tu me disais de le faire pour répondre OUI. Tu commences à marcher avec moi et de nouveau, je ne peux pas te suivre, car tu vas trop vite. Mais tu me demandes si c'est trop vite et je dois fermer la bouche si OUI, alors je ferme ma bouche.
Et tu vas ensuite  t r è s   l e n t e m e n t  et c'est super pour moi. Je sens le soleil et l'ombre et le vent et j'entends les oiseaux qui chantent et je crie, pas de rire, mais il semble de crier et tu me demandes de fermer la bouche si les larmes sont des larmes de joie et je ferme ma bouche pour le confirmer.


Jour 45
Je suis heureuse que je peux te traiter de nouveau. J'ai mes listes, sans eux je ne sais pas ce que je dois faire. Je viens de développer cette thérapie. C'est comme une voyage plein de recherches et la seule chose que je sais, est, que tu es aidé.

Surprise, cette énergie je connais! Je l'ai perçu avant. Je ne sais pas qui je suis ou ce que je sens mais je sais ce que je pense et ça me rend malheureux. J'aime ma famille mais je ne peux pas le leur montrer. Je suis ici, couché dans le lit et rigide comme un mort et je ne sais pas comment me mouvoir. Je cherche des mouvements dans mon corps physique, mais je ne les ai pas encore trouvés. Tu dois le faire possible pour moi pour retrouver les mouvements de mon corps physique.


Jour 50
Tu cries beaucoup et je me demande pourquoi. Je te demande et tu me fais savoir que tes pensées te rendent triste. Je parle avec toi et je t'explique que l'amour doit être en mouvement et que tu dois être dans l'amour pour toucher les autres le sentent pour être bougé par eux, pour pouvoir te bouger seul.

J'aime tellement, que je ne sais pas quoi en faire avec. Tu me racontes que je dois m'aimer pour que l'amour soule, mais je ne sais pas comment. Je ne me suis jamais aimé moi-même. J'ai toujours aimé les autres. Je me sens coupable si je m'aime moi-même.


Jour 55
Tu as encore un clonus. Ton pied gauche plus que le pied droit. D'où vient ce clonus? De ta tête, ton ventre ou ta jambe? Je donne ta tête un traitement.

Oh, mon pied tremble de nouveau. Je sens que ma tête est très tendue à cause d'être appuyée contre quelque chose tout le temps. Je sens, comment la tension diminue quand tu me donnes ce traitement et aussi que le tremblement de ma jambe diminue.


Jour 60
Tu as de nouveau beaucoup de mucus dans ta bouche. Je mobilise ton hyoid ce qu'est important en avaler. Aussi ta mâchoire et tes intestins ont besoin d'être traités maintenant.

Ces mouvements de mon hyoid sont agréables. Je crois que tu fais quelque chose que m'aidera à avaler. Les mouvements de mes mâchoires font que mon crâne entièr se détend.


Jour 68
J'entre ta chambre et j'entends que tu utilises ta voix. Je vois, que tu n'est pas placé bon et je te mets dans une meilleure position et, quand les médicaments sont mis dans ta chambre, je raconte comment je t'ai trouvé. La personne semble de ne pas vouloir entendre cette critique, de ce fait je ne lui parle plus jamais.

Il est bien que tu soit venue. La postion de ma tête fait, que mon corps entier devient rigide et je ne peux pas le changer moi-même. J'ai essayé d'obtenir l'attention mais il n'y a personne qui m'entend.


Jour 70
Tu es assis au salon avec tes yeax fermés, pendant que la télévison marche. Je viens d'aprendre que le crâne a un grand influence sur les yeux alors je commence à mobiliser ton crâne.

Je n'arrive pas à tenir mes yeux ouverts. Ils sont trop lourds. Je suis éveillé et je sais tout ce qui passe, mais les autres pensent que je dors et ils parlent de moi comme si je n'étais pas là. Tes mains sur ma tête rendent plus facile pour moi ouvrir mes yeux.


Jour 74
Je t'aime avec mon cœur et mon âme. Tu as fait que j'ouvrais mon cœur par ton cœur overt et par ta confiance de mon thérapie-hpi stimulant la guérison et c'est pourquoi maintenant je suis plein d'énergie et je n'ai pas peur et que je suis sur les barricades pour toutes les personnes qui veulent être conscientes et qui veulent savoir quels talents ils ont et comment ils peuvent les utiliser en faveur em vu du bien-être de Tout. Je vois une partie de tes talents et je t'invite à les partager avec moi. Tu ne veux pas, car tu ne veux pas que quelqu'un d'autre décider pour toi.

Je le reconnais. J'avais une problème d'autorité. Je ne l'ai plus. Maintenant je me fais diriger par ma voix intérieure qui est liée avec l'amour divin. Je sens que j'ai beaucoup d'énergie et j'aimerais le partager avec quelqu'un. Malheureusement il n'y a presque personne qui peut supporter cette quantité d'énergie. Des patients comateux le peuvent, mais je suis renvoyée par les responsables parce que j'essaye de donné la possibilité de changer la situation et c'est trop menaçant pour les personnes autour de ces patients. Ils devont changer leur manière de penser. Je me repète. Je continue car je suis convaincue que tout passe pour que l'Entier en gagnera. Maintenant j'ai le temps d'écrire. Quand je peux instruire des autres, je n'ai plus de temps d'ecrire.

Tu viens de m'envoyer une programme avec des activités pour moi, même que je t'ai raconté que j'ai des autres project dans ce temps!!!! Je ne viendrai pas pour travailler avec toi. Tu ne peux pas faire un truc pareil avec moi! Je t'aime et je veux faire beaucoup de choses avec toi mais tu ne peux pas décider just comme ça de mon temps.
A propos, je n'ai pas la confiance à moi-même concernant ce que tu espères de moi, même que j'ai beaucoup d'expérience avec des groups. Mais cette expèrience n'est pas de façon que tu penses et je ne peux pas m'imaginer de faire ce que tu me demandes puisque je ne veux pas regarder vers le future car j'ai eu quelques mauvaises expériences en faisant.


Jour 76
Je suis assise à ta table de nouveau. Mon intuition m'a dit de passer chez toi et je te raconte ce que je pensais en route. Tu comprends ce que je te raconte et tu me demandes ce que j'aimerais manger. Tu me donnes un bon repas ce que j'aime grand avec un sentiment de richesse. Ce sentiment fait que je suis très productive et je veux partager toutes les idées que j'ai. Quand je veux partir, je te demande l'addition et tu me demande combien je veux payer.
Ensuite tu me donnes une addition qui est beaucoup trop basse et je te donne plus en espérant que tu comprends, que je veux bien accepter ton cadeau mais aussi que je trouve que tu as une valeur plus grande que ce que tu me demandes.

Oh, tu ici? Comment ça? Ton intuition t'a envouyé? Et tu veux manger quelque chose? J'aime bien que tu me visites car je me sens beaucoup plus mieux après. Oui, bien sur, tu peux aussi obtenir de la salade et un dessert. Tu veux payer? Eh, combien? Je doix le décider? Je croix, que tu n'as pas beaucoup d'argent alors, je ne calcule pas le dessert et je te laisse payer juste le moitié et je suis très heureux que tu payes plus.


Jour 77
Il fait beau aujourd'hui. Tu veux sortir. Je vais avac toi dans le jardin et nous sont assis sur un banc car tu ne peux pas marcher plus loin. Ton ami Parkinson est toujours trop actif.

Tu me fais prendre conscience de mes pensées et de cette maladie et des mots que j'utilise. Par exemple que je veux utilisé le mot "chaise" (en allemand les excréments = Stuhlgang = allez avec chaise) au lieu de dire "merde" et maintenant je semble d'être convaincu que je dois utiliser une chaise au lieu d'aller avec mes jambes.


Jour 79
Tu es une grande personne, en excédent de poids et j'ai peur de t'aider à sortir de ta chaise. J'essaye de te placer dans le cadre de verticalisation pour être à la position verticale et ça va! Tu peux te mouvoir beaucoup plus que je ne le pensais. Pendant que tu es debout, je t'aide de bouger ta tête et tes bras.

J'aime d'être debout. Je peux ouvrir mes yeux beaucoup mieux et je me sens éveillé. Tu me demandes de m'étendre et ça me rend encore plus éveillé!


Jour 89
Je suis furieuse de tous ceux qui sont autour de toi. Ils ne comprennent pas ce dont tu as besoin, ni comment ça va avec toi, ce que tu fais ou bien ce que tu sens ou qui tu es. J'ai l'idée que je le sens un petit peu. Je ne sais pas encore tes possibilités mais je ne peux pas être d'accord d'opérer tes chevilles pour changer les pieds aigus pour pouvoir te mêttre sur tes pieds. Il n'est pas normal dans un temps comme ceci avec les possibilités de technique qu'on veut couper tes pieds au lieu de construire une plaque qui est adaptée à la forme de tes pieds. Ton père en sait mieux. Il sent et sait intuitivement. Je l'aime et je déteste que je ne peux pas parler avec lui parce que nous ne parlons pas une langue commune.
Tu peut confirmer OUI mais on ne te demande pas. Ton père a raison quand il dit que tout le monde, les thérapeutes, les docteurs et toutes les autres autour de toi, ne sont pas vraiment intéressés à t'aider à guérir, mais à l'argent de l'assurance que tu avais. Dans ton cas, cette assurance superbe est un problème car tout le monde en veut profiter. Je suis une exception et ce n'est pas toleré.

Je sais que tu veux me traiter guérissant, mais J'AI BESOIN DE L'HARMONIE. Tu irrites tout le monde car tu essayes de changer ma situation. Des changements dans ma situation veut dire que la situation des autres se change et ils en ont peur car ils faudront changer leurs actions et ils doivent vouloir voir le problème et leur réaction. Inconscient ils veulent le faire, mais à cause du peur, ils n'osent pas et c'est pour ça que tu es renvoyée. Et parce que j'ai besoin de l'harmonie, que tu pertubes, je les laisse te renvoyer.


Jour 95
J'ai l'idée que tu ne veux pas changer quelque chose. Ton approche négative te donne la sécurité dont tu as besoin. Tu n'es pas conscient de ce que tu reviens sur le même thème tout le temps. Au passé tout était mieux ou autrefois tout était plus mal. Que tout ce qui est aujourd'hui existait aussi autrefois et que tout ce qui était autrefois éxiste maintenant aussi, ne peut pas être vrai dans ta vie.

J'ai changé beaucoup déjà! Je suis très positive, mais j'ai l'expérience qu'à l'époque tout était mieux et maintenant tout est mieux car nous sommes plus conscients.
Si cela aurait été pareil au passé est-ce que la vie ne serait pas mieux aujourd'hui? Si les gens avaient pensé autrement, il y aurait eu plus d'harmonie maintenant. Dans le passé il y avait des guerres et il y a toujours de la guerre. Je ne suis pas en harmonie avec ma situation mais je ne sais pas comment la changer. Je ne peux pas me changer moi-même car j'ai peur pour le futur. Je doit survivre mon futur aussi bien que mon passé!


Jour 97
Je suis à côté de ton lit et tu me regardes plein de joie. Tu es heureux que tu auras un traitement qui est tellement bizarre. Moi aussi, je ne sais pas ce que passe. Je fais beaucoup avec tes yeux. Memory banks et je dis ce que je fais: système limbique, programme de foie, programme des glandes surrénales etc. et j'espère que tout ça te fait du bien. Au début j'ai fait les programmes entiers, mais je ne veux pas te déranger trop.

Ces traitements que tu me donnes me font du bien. Je ne sais pas ce que tu fais, mais j'obtiens du contact avec mon corps physique. Quand tu fait le programme entier, tu ne me déranges pas. J'adore d'être touché avec cette attention partout là où je ne suis pas touchée normalement. Malheureusement tu ne le fais plus mais tu prends juste mes yeux avec les memory banks. L'effet est le même, mais il me manque le contact physique du corps. Tes mains sur mon visage sont devenues comme une habitude, ce qui n'était pas du tout espéré avant que tu sois venue. J'avais tellement peur de tout contact physique sur ma tête car les os de mon crâne étaient opérés hors de.


Remark:

J'ai essayé d'apprendre la langue des autres et de ne pas critiquer car il y a beaucoup de gens qui n'écoutent plus quand la critique était dit. Il y a des gens qui expériencent tout ce qu'on dit comme critique et ne peuvent pas s'ouvrir pour les changements que leur sont proposés à cause de leurs convictions. Ces convictions sont le résultat des expérimences et ne peuvent pas être changé avant il y avait nouvelles expériences. Pour avoir des nouvelles expériences la personne doit écouter son intuition et accepter des propositions des autres pour découvrir qu'il ne suit pas son intuition à cause de ces convictions.

Il manque des jours dans ce journal. Il y avait des expériences ces jours aussi, mais ils ne sont pas encore écrit. J'ai plu à cause du chagrin de ne plus pouvoir traiter des patients. J'ai besoin de temps pour pouvoir instrire des autres comment ils peuvent aider les patients en état comateux de se mouvoir.
Comme tu as pu lire ici, il y a beaucoup que doit être changé pour que la vie du patient comateux peut se normaliser. Il y a besoin d'une équipe d'infirmiers et de thérapeutes qui est supportéepat les assurances et tous doivent avoir le même but: aider le patient à mouvoir normal. L'équipe doit coopérer pour le bien-être du patient.
Le hpi-thérapie (healing, polarity, integration) est développé de kinésithérapie, craniosacrale thérapie, thérapie neurologique Bobath, massage de lymphe,h n c, energetic healing (INEH), haptonomie, healing touch, merkaba. Les soigneurs doivent savoir que le patient a besoin d'être bougé pour pouvoir venir sur ses pieds, mais ce n'est pas la seule chose.
La connection avec le merkaba doit aussi être traitée chaque fois. Ces traitements sont instruit dans


h p i - É D U C A T I O N S .




    home hpi-net         Contact
   
Partout on peut organiser des éducations par exemple: Den Haag, Porsgrunn, Larvik, Bern, Kuala Lumpur, Duluth
- Medan - China - Canada - Belgique - Suisse - France - Allemagne - Great Brittan -
- Norge - Suède - Danmark - Amérique du Sud - Japan